On aime un peu, beaucoup…

Loid « Twilight » Forger est considéré comme l’un des plus grands espions du monde. Champion du déguisement, le gouvernement pour lequel il travaille lui donne une nouvelle mission : lier amitié avec le chef d’un parti politique afin d’éviter une nouvelle guerre.

Le roman s’ouvre par une disparition. Alors que la neige tombe, que le vent souffle, dans une contrée perdue de l’Alaska, Bess lâche la main du petit Thomas pour refaire son lacet. Trop tard, le petit a disparu dans le blizzard. S’en suit une course folle pour le retrouver.

Le Cap. Le corps dénudé et sans vie d’une femme est retrouvé sur un muret. L’enquête peut commencer pour le duo de la brigade criminelle des Hawks, Benny Griessel et Vaughn Cupido.

C’est l’histoire d’une amitié que le temps n’altère pas. Esther et Héloïse se sont rencontrées en sixième, à l’école alsacienne, appartenant donc comme le dévoile le titre, à la bourgeoisie parisienne.

Lise a tout pour être heureuse, un métier qu’elle aime, un mari et un enfant. Pourtant, en elle rôde une fêlure, un vide, une faille, qui devient parfois une béance. A l’approche de ses 40 ans, l’équilibre construit se délite et ne tient plus.

Début janvier 2003. Lélia, la mère de l’auteur, reçoit une carte postale énigmatique, avec pour seul texte quatre prénoms : Ephraïm Emma Noémie Jacques.

Nous sommes dans les années 60 au Canada. Saul est un indien Ojibwé. Et comme tous ceux de sa race, il subit de la part de la population blanche racisme et discriminations.

Dans les années 1750, un jeune botaniste, Michel Adanson, souhaitant se faire un nom dans le domaine des sciences, part au Sénégal à la recherche de nouvelles plantes à découvrir.

Ce titre énigmatique s'éclaire dès la 1ère page : Remington, sexagénaire en pré-retraite, annonce à sa femme Serenata son intention de courir un marathon. Or la sportive depuis toujours c'est elle.

Bolivar, un vieux pêcheur sud-américain qui n'a peur de rien, prend la mer malgré la tempête qui s'annonce. Il embarque avec lui Hector, un adolescent inexpérimenté en remplacement de son coéquipier habituel.

Pages

On aime, un peu, beaucoup...

On aime, un peu, beaucoup...

On aime, un peu, beaucoup...