Marquée à vie - Emelie Schepp

Adultes
Livre

Nörrkoping, l’hiver.
La procureure Jana Berzelius arrive sur la scène du meurtre d’un haut responsable de l’Immigration en Suède, assassiné dans sa maison, au bord de la mer Baltique. Le tueur n’a laissé aucune trace. Etrangement, les seules empreintes que l’on retrouve sont celles d’un enfant – or, la victime n’en a pas… Quelques jours plus tard, le meurtrier est identifié. Mais il est mort. On retrouve son corps sur un rivage désolé, l’arme tout près de lui. Il s’agit bien d’un enfant. Signe particulier, il présente sur la nuque une scarification énigmatique.
Ce nom, gravé grossièrement à même la chair, provoque brutalement chez l’impénétrable Jana, pourtant réputée insensible et glaciale, un véritable séisme intérieur. Car elle porte la même scarification à la base du cou. La marque d’un passé qui ne lui revient que par flashes incontrôlables...

Voici le roman très réussi d’un auteur de la nouvelle garde nordique. Premier volume d’une trilogie prometteuse, « Marquée à vie » fonctionne tout de suite très bien : un scénario original qui met en scène des mafias de l’ombre aux pratiques cruelles et redoutables, des enfants immigrés utilisés à des fins criminelles. Et puis, il y a aussi ces héros ambivalents et fragiles qui balancent entre bien et mal…

L’histoire est bien construite, sans temps mort. Emelie Schepp distille savamment son suspens, nous invitant à découvrir peu à peu le passé peu ordinaire de Jana Berzelius à travers un va et vient continu entre passé et présent. Ces flash-back éclairent d’une lumière nouvelle le caractère assez froid de l’héroïne principale et nous la rendent plus attachante. Un petit bémol quant à certains personnages comme Mia dont le caractère ou les relations avec Jana ne sont pas suffisamment fouillés mais c’est une lacune qui devrait être corrigée dans les prochains volumes et le monde créé par l’auteur est riche en développements potentiels.

En tant que Française avide d’exotisme nordique, j’aurais également apprécié plus de descriptions du pays, du climat afin de créer une atmosphère particulière et histoire de se lover encore un peu plus dans le canapé près du poêle… Mais ce roman policier est définitivement d’une lecture prenante et efficace.

A suivre donc…

Editions Harper Collins, collection NOIR - 2017

Médiathèque
François Mitterrand
68 rue Vincent Jézéquel
29480 Le Relecq-Kerhuon
02 29 00 52 75

Nous contacter 

Horaires d'ouverture

Mardi : 14h-18h
Mercredi : 10h-12h / 14h-18h
Jeudi : 14h-18h
Vendredi : 14h-18h
Samedi : 10h-13h

Galerie d'images